AMORPHIS: Silent Waters (2007) [Dark-Metal]

Publié le par TopheR

amorphis_silent_waters.jpg



 

Il y a dans la musique des groupes qui se ressemblent sans le chercher sciemment. Prenons l'exemple qui nous intéresse ici avec les Finlandais de AMORPHIS. Comment ne pas faire le parallèle avec Paradise Lost et Katatonia,car les similitudes sont, à mon simple avis, évidentes. Des débuts dans les 90's avec un Doom/Death certes déjà au -dessus de la moyenne, nos 3 combos ont peu à peu glissés vers une musique plus atmosphérique, progressive, voire gothique pour certains...

Voici donc revenir AMORPHIS, qui avec ce 'Silent Waters', nous offre son huitième album, mais aussi le second avec Tomi Joutsen derrière le micro, celui-ci étant arrivé sur 'Eclipse', l'album précédent. Une chose est sûre cependant, le groupe a décidé d'alourdir sa musique, ce qui apparaissait déjà sur ses dernières oeuvres...
Les choses démarrent d'ailleurs de manière plus que convaincantes avec un "Weaving The Incantation", qui surprend par sa rythmique en béton armé et ce chant caverneux qui vous scotche littéralement. Mais comme en atteste "A Servant", le groupe ne s'est pas limité à durcir le ton, puisque qu'il profite de ses expériences passées pour placer des lignes mélodiques, dans un fluidité qui en impose, il faut bien l'avouer !
Et c'est bien là que la comparaison avec Paradise Lost apparaît une nouvelle fois, car on sent la même maîtrise des compositions ou des morceaux pêchus comme ceux-ci cités plus hauts côtoient d'autres plus atmosphériques et mélancoliques comme l'excellent "Silent Waters", ce qui montre une grande maturité que le groupe n'a peut-être pas toujours possédé par le passé. Il n'y a qu'à poser une oreille sur "Towards & Against" pour s'en convaincre, notamment avec ces riffs incisifs qui côtoient ces claviers forts bien employés ou encore cette voix claire qui forme un tout avec ces passages gutturaux qui donnent un véritable coup de fouet à l'ensemble. 

Il semble clair que nos finlandais ont voulu se jouer des styles qui enferment la plupart des groupes, et nous proposer un Dark-Metal varié ou chaque titre possède sa propre identité, ou la fragilité côtoie la puissance comme sur "i Of Crimson's Blood" ou "Her Alone" ou c'est véritablement classieux ! Mais bon pour qui connaît un tant soit peu la scène metallique Finlandaise, on n'est finalement pas trop surpris par cette maîtrise, surtout quand on sait que le tout a été chapeauté par l'inévitable Mikko Karmilla, bien connu pour avoir bossé avec Statovarius, Nightwish et autres Sonata Arctica...

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article