HELLOWEEN: Gambling With The Devil (2007) [Heavy Metal]

par =totof=  -  2 Novembre 2007, 23:37  -  #chroniques D'hier (2006 à 2010)

cover.jpg

 


Il ne fait aucun doute que certains groupes ont eu plusieurs vies, connaissant des périodes fastes et d'autres plus sombres, et dans ceux-là on peut sans nul doute y reconnaitre le cas qui nous intéresse ici, HELLOWEEN. Groupe phare de la scène allemande du milieu des années 80, il a avec son speed-metal et son chant haut-perché influencé une multitude de groupes de par le monde, notamment grace aux 2 albums conceptuels, 'Keeper Of The Seven Keys', qui ont marqués tout une génération...

Puis les choses sont allés de mal en pis dans les 90's, notamment avec le départ du pilier Kai Hansen ( parti former Gamma Ray...), mais aussi avec des albums plus que douteux comme le misérable 'Pink Bubbles Go Ape' sorti en 1991 ou le douteux 'Chameleon' 2 ans plus tard. Puis les choses finiront néanmoins par s'arranger après le départ de Michael Kiske, et le choix judicieux de Andi Deris pour le remplacer avantageusement pour finir par offrir à ses fans le sous-estimé 'Master Of The Rings' en 1994. qui remettra quelque peu les pendules à l'heure...

 

Nous voici avec ce 'Gambling With Devil' arrivé au stade du 13 album studio (bah ouais quand meme!), et autant dire que le groupe n'a pas encore dit son dernier mot, et c'est tant mieux serait-je tenté de dire! Les choses démarrent d'ailleurs sur les chapeaux de roue avec un 'Kill It', morceau enlevé ou le chant enragé de Deris fait des merveilles, notamment quand celui-ci nous surprend en piochant quelque peu dans le metal extreme, mais qui apporte un petit quelque chose de vrai et totalement en phase avec l'énergie du morceau. 'The Saints' est un morceau plus habituel pour qui connait un tant soit peu HELLOWEEN, morceau ou cavalcades guitaristiques et refrains entrainants remportent l'adhésion dès la première écoute. A ce sujet, on remarque d'ailleurs que les 2 derniers arrivés (Sascha Gertsner/guitares & Dani Loble/batterie) semblent avoir definitivement éclipsés leurs prédecesseurs, Roland Grapow & Uli Kusch, ce qui n'était pas gagnés d'avance, avouons-le!

'As Long As I Fall' est quant à lui le type meme du single parfait, qui n'est pas sans me rappeler un certain 'If I Could Fly', notamment avec cette intro au piano reconnaissable entre mille. Voilà bien le genre de morceau typique depuis l'arrivée d'Andi Deris, qui n'aurait surement jamais vu le jour avant, ou le vocaliste semble à l'aise comme un poisson rouge dans son bocal, avec notamment ce refrain entetant qui devrait faire son effet! Avec 'Paint A New World', le doute n'est plus permis, le groupe a décidé de durcir le ton avec cette rythmique thrashisante fort bien venue, ou Weikath et Gertsner se lachent complètement pour nous offrir un des morceaux les plus pechus de cet album!

 

A coté de ça, on a des titres un peu plus conventionnels (mais néanmoins excellents!) comme 'Final Fortune' ou le surprenant 'Can Do It' qui n'est pas sans nous rappeler un certain Gamma Ray... Une chose est sure cependant, HELLOWEEN a voulu nous offrir avec ce 'Gambling With The Devil' un album varié ou on ne s'ennuie pas une seule seconde, avec des compos super travaillées comme ce 'I.M.E.' ou encore ce 'The Bells Of 7 Hells', nul doute que ce nouvel opus emportera l'adhésion meme des plus sceptiques... Et quand on sait que le groupe va partager l'affiche avec un certain Gamma Ray, il y a de quoi etre impatient, non?


Site Officiel