PAIN: Pain (1996) [Industrial Metal]

Publié le par TopheR

Pain-Pain.jpg

 


S'il y a bien quelqu'un que je vénère plus que les autres dans ce Metal du 21e siècle, c'est bien ce type hors des normes qu'est Peter Tagtgren. Car d'ailleurs comment pourrait-il en être autrement, hein dites-moi ? En dehors d'être le leader d'un des groupes Death nordique les plus respectés, Hypocrisy, il est aussi le géniteur, en tant que producteur, d'albums qui ont fait date dans le Metal extrême depuis une dizaine d'années, beaucoup trop nombreux pour être tous cités ici... Mais malgré tout, je ne résiste pas à en citer quelques-uns comme 'Enthrone Darkness Triumphant' de Dimmu Borgir, 'At The Heart Of Winter' de Immortal ou encore 'Revelation 666' de Old's Man Child. Malgré tout cela ( et même avant d'ailleurs!) notre homme avait semble-t-il un manque créatif, qu'il trouvera en créant un projet bien particulier, bien loin du Metal extrême qu'il pratiquait jusqu'ici, puisqu'il se lancera dans ses heures perdues dans le Metal Electro/Indus avec un side-project des plus ambitieux, PAIN !

Ce premier album éponyme sorti en 1996, et passé pratiquement inaperçu à l'époque, véritable laboratoire des expérimentations musicales du professeur Tagtgren, qui apparaît comme un véritable précurseur en la matière, ça ne fait aucun doute ! Il faut rappeler que ce disque est sorti moins d'un an après le mythique 'Herzeleid' d'un certain Rammstein, et que dans le milieu Metal, on n'était pas vraiment prêt, du moins pas encore, à accepter cette fusion musicale entre riffs syncopés et samples synthétiques venues des musiques électroniques alternatives...
Il est d'ailleurs amusant d'analyser ce premier album une décennie plus tard, car ça permet de se rendre compte de l'évoluer du groupe depuis. Car si notre Suèdois a un chant clair qui dépareille complètement avec celui d'Hypocrisy, on sent des similitudes fortes notamment dans ce jeu de guitare lourd avec des riffs incisifs, meme si ceux-ci sont employés différemment, et c'est notamment flagrant sur un morceau comme "Rope Around My Neck", avec ce riff d'introduction éloquent !

Mais ce qui est hallucinant, c'est que Tagtgren semblait déjà savoir jusqu'oû il voulait pousser les expérimentations, en mixant ces accords de guitares lourds et puissants à des séquenceurs et des samples électroniques, le tout dans une fluidité parfois des plus surprenantes.
Le meilleur exemple étant ce "Learn How To Die", morceau typique & emblématique de ce que PAIN nous offrira par la suite avec des tubes comme "It's Only Them" ou "The End Of The Line" sur les albums suivants. Il est à noter aussi qu'en 8 titres, Tagtgren a su varier les plaisirs avec des titres agressifs comme "On Your Knees" & "Greed", atmosphériques comme "Don't Let Me Down" ou "The Last Drops Of My Life", et d'autres moins classifiables qui seront par la suite la marque de fabrique du groupe, comme "Breathe" ou "Choke On Your Lies".

 

Voilà en tout cas un premier album à découvrir ou redécouvrir, inévitable évidemment à tout fan de Metal Indus/Electro et accessoirement fan du Suèdois. Il est à noter également que la réédition de 2002 que j'ai enfin pu me procurer propose 3 inédits ( "Hate Me", "Liar" & "Thru The Ground"), excellents au demeurant mais quelque peu plus modernes, car datant des sessions de l'album suivant 'Rebirth'...

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article