PARADOX: Electrify (2008-Afm Records) [Power/Thrash-Metal]

Publié le par TopheR

 

paradox-electrify.jpg

 

 

Bien des groupes sont parfois passés à côté d'une grande carrière, que ce soit à la faute à pas de chance, ou parfois d'avoir été sur-estimés à leurs débuts. Parmi la multitude que l'on pourrait citer à ce sujet, nul doute que l'on pourrait y inclure les allemands de PARADOX, car en voilà bien un à qui on promettait une carrière toute tracée, et pourtant...
Formé en 1986 par son leader charismatique Charly Steinhauer, il nous sortira avec son combo 2 albums en pleine vague Thrash-Metal ( 'Product Of Imagination' en 1987 & 'Heresy' en 1989), avant de tout arrêter à cause de problemes personnels semble-t-il, et revenir en 2000 avec 'Collision Course', passé plus ou moins à la trappe car pas trop en phase avec le Néo-Metal de ce début de nouveau millénaire !
Malgré tout notre bonhomme n'a pas perdu la flamme et nous revient donc en ce début d'année avec ce 'Electrify', qui n'est que le quatrième disque de PARADOX en 22 ans d'existence... qui dit mieux !

 

Dès l'intro toute en douceur et la rythmique qui s'enchaîne, le doute n'est plus permis, nous sommes bien en plein revival Thrash, comme à la bonne époque. Que ce soit avec "Second Over Third By Force", morceau au tempo enlevé qui n'est sans nous rappeler un certain Death Angel, ou bien ce "Monument" ou on croirait reconnaître le Megadeth d'une autre époque (pas celui de 'Risk' mais bien celui qui nous avait concocté un certain 'Peace Sells... But Who's Buying?'), on se retrouve avec un groupe qui fait ce qu'il aime, même si le petit monde du Metal a bien changé depuis, avouons-le !
Malgré tout, PARADOX s'en tire ici avec ce nouveau disque de manière plutôt honorable avec des compos fluides et finalement assez variées comme ces très mélodiques et enlevées "Portrait In Grey" & "Cyberspace Romance", qui ne sont pas sans rappeler, avec ce son de guitare caractéristique et ses ambiances, un certain Iced Earth... Sans oublier ces titres plus nerveux et définitivement Heavy comme ces "Hyperspeed Hallucinations" et autres "Bridge To Silence" qui apportent tout ce que peut attendre chaque véritable amateur du style, bien que l'on regrette quand même un peu qu'il n'y ait pas de véritable hymne sur ce disque, à part peut-être avec "Infected"...

Il est clair que les influences musicales du groupe font clairement partie du passé, mais les trentenaires comme moi qui ont connu cette époque, ne pourront qu'apprécier ce 'Electrify' qui est bien le meilleur disque de Power/Thrash-Metal de ces dernières années, d'autant plus que la production a été assurée par une valeur sûre, puisqu'on y retrouve rien de moins que Jacob Hansen qui s'est fait un nom avec le Metal bien plus extrême de Hatesphere & Aborted, et qui je le rappelle a fait un boulot remarquable sur le dernier Destinity, dont nous reparlerons très bientôt...

 

Alors si vous aimez les rythmiques redondantes qui bastonnent comme il faut et ce chant clair spécifique à ce Thrash-Metal de la fin des 80's et ces solos basiques mais efficaces qui manquent bien de nos jours, nul doute que ce nouvel effort de PARADOX devrait combler vos attentes, car même si des anciennes gloires comme Exodus ou Death Angel semblent avoir repris du poil de la bete ces dernières années avec un retour assez inattendu, nos allemands ne font pas pour autant de la figuration et nous offre comme je le disais plus haut une des meilleurs galettes dans le style, et ce serait vraiment dommage de passer à coté !

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article