The CNK/ Queen Adreena (07/05/2008-Trabendo)


C'est donc Porte de Pantin (à coté du Zenith...), que nous nous sommes retrouvés dans cette salle qu'est Le Trabendo pour assister à un concert des plus ecclectiques de l'année. Il faut reconnaitre que c'est assez rare de mettre sur la meme affiche 2 groupes aussi différents que The Cnk et Queen Adreena, mais dans le cas qui nous intéresse ici, ce fut plutot une bonne surprise!
Les choses commencent d'ailleurs assez rapidement avec l'arrivée sur scène de The Cnk, le groupe de Nicolas Saint-Morand, plus connu sous le patronyme de Hreidmarr, quand celui-ci sévissait dans Anorexia Nervosa. Dès l'intro de "L'Hymne à la Joie', une chose est sure cependant. Meme s'il s'agit  du premier concert parisien du combo, on remarque que celui-ci est très pro et carré, et que le Metal-Indus et quelque peu symphonique passe le cap de la scène avec succès! D'autant plus que le groupe a un concept scénique très visuel avec des vidéos en phase avec le morceau en cours, un peu comme ce que peut nous proposer Tagada Jones en Live... Meme si le deuxième album remporte la mise, The Cnk n'a semble-t-il pas oublié ses fans les plus anciens en proposant parmi les 9 titres du Set, 2 morceaux tirés du 1er album et de l'époque Count Nosferatu Kommando ("Die Holzhammer Method" & "Political Police"). Un bon moment, meme si c'est passé très vite!
Et nous voici donc avec la tete d'affiche, ce qui sera pour moi une découverte, car je dois bien l'avouer, je ne connaissais pas grand-chose du groupe Queen Adreena... Une chose est sure cependant, une bonne partie du public était venue pour eux, meme si la majorité des métalleux a plus ou moins disparue alors!
Comment définir un groupe aussi barré que Queen Adreena? On pourrait évidemment simplifier en les classant dans le Rock Alternatif, mais c'est bien plus que ça... En tout cas, la chanteuse n'a pas menti jusque-là, elle qui se définit comme une 'Kate Bush sous acid', est vraiment complètement barrée, notamment avec sa tenue composée d'une nuisette et d'une bouteille de vin qui lui servait d'accessoire scénique. Elle chante, elle sussurre, elle hurle, au rythme des morceaux qui se veulent à la fois énergiques, atmosphériques et barrés comme seuls les anglais savent nous en offrir!
En tout cas, un concert de Queen Adreena est une véritable expérience, que je ne suis pas près d'oublier de sitot!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog