TESTAMENT: The Formation Of Damnation (2008-Nuclear Blast) [Thrash-Metal]

Publié le par TopheR

Testament-the-formation-of-damnation--front-.jpg
 
 
 
Alors que certains tirent à boulets rouges dessus, personne ne peut nier que le Metalcore qui mène la danse depuis quelques années, doit une grande partie de son succès à une autre tendance du passé, le Thrash-Metal. Même si beaucoup veulent le nier, comment ne pas reconnaitre dans des combos comme Chimaira, Killswitch Engage ou encore Shadows Fall, cette énergie qui avait fait le succès de la scène de la fameuse Bay-Area de San Francisco ? Et aussi surprenant que cela puisse paraître à certains, c'est notamment grace à ces jeunes loups que des vétérans de cette époque révolue peuvent de nouveau faire parler d'eux. Parmi ceux-là, on pense évidemment à Exodus et à Death Angel qui nous ont sorti récemment des albums d'exception, alors forcément quand on a plus ou moins entendu parler d'une possible signature des vétérans de TESTAMENT chez Nuclear Blast, tout le monde se demandait à quoi s'attendre...
 
Après 8 ans d'absence ('The Gathering' date quand même du siècle dernier !), voici donc le retour de l'éternel outsider du Thrash-Metal, qui aurait tant mérité sa place aux cotés du mythique Fab Four (Metallica, Megadeth, Slayer & Anthrax). Et on peut dire que nos californiens ont vus les choses en grand pour ce retour, car on retrouve le line-up (presque !) originel avec Chuck Billy au micro, Eric Peterson & Alex Skolnick aux guitares, Greg Christian à la basse ainsi que le journey-man du Metal derrière les fûts, Paul Bostaph (Slayer, Exodus). Avouez que ça a de la gueule quand même,non ?
 
Une fois le disque lancé, aucun doute,nous sommes bien en terrain connu ! Après une intro typique qui ne sera pas sans rappeler à certains un certain 'The New Order' (le 2e album du groupe sorti en 1988), les choses commencent sérieusement avec un "More Than Meets The Eye" tonitruant ou on retrouve le TESTAMENT de la bonne époque, avec ses rythmiques rugueuses et ses breaks rapides, ses solos jouissifs d'un père Skolnick visiblement très inspiré, et surtout ce chant du père Chuck qui enterre à jamais la concurence ! Certes, nos anciens jeunes ne semblent pas avoir pris beaucoup de risques, mais comment résister à une tuerie comme "The Evil Has Landed", qui même si elle n'apporte pas grand chose à l'édifice du style, reste totalement irrésistible !
Emmené par un mix impeccable d' Andy Sneap (Machine Head, Exodus, Chimaira et bien d'autres...), TESTAMENT revisite en 11 titres sa discographie, en nous offrant une variété surprenante dans un style finalement assez linéaire et bourrin. Parfois pratiquement Death (notamment avec le titre "The Formation Of Damnation") qui n'est pas sans nous rappeler l'album 'Low', on y retrouve également des morceaux plus posés et mélodiques comme "Dangers Of The Faithless" ou le très nerveux "The Persecuted Won't Forget"...
 
En tout cas, il ne fait aucun doute que TESTAMENT semble avoir pris son pied avec ce 'Formation Of Damnation', et qu'il devrait en être de même de l'acheteur potentiel qui aura en sa possession un des  meilleurs disques de Thrash-Metal de ces dernières années !!!
 

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article