DISTORTED: Voices From Within (2008-Candlelight) [Death Gothique]

Distorted-voices-from-within--front-.jpg
 

 

DISTORTED, groupe d'origine israélienne, nous revient 3 ans après le très bon 'Memorial', pour nous offrir un album tout nouveau tout beau. Pour ceux qui ne connaîtraient pas leur musique, ce groupe fait quelque chose entre heavy/prog, death, avec, à la base, quelques éléments de musique orientale, ce qui nous rappelle beaucoup leurs confrères Orphaned Land qu'on ne présente plus. Un groupe «à chanteuse» de plus ! me direz-vous... Ne vous inquiétez pas, on très TRES loin d'Evanescence et compagnie...
Pour ce nouvel album, DISTORTED a joué la carte «guests» en s'entourant de quelques noms connus dans le petit monde du metal. On reconnaîtra par exemple sans problème la voix de Sven De Caluwe d'Aborted (groupe sévissant dans un registre bien plus extrême) sur le titre 'Reveal my Path'. Sur ‘Letting go', Thomas Vikström (Therion) pousse la chansonnette accompagné de Lisa Johansson (Draconian). Enfin, on notera aussi la participation d'Henri Jacobsen (Koldborn) sur le titre ‘One last breath'.

 

A la première écoute je n'avais qu'un seul mot qui revenait dans ma tête : déception. Pourquoi ? Car les influences orientales qui faisaient le charme de leur musique ont quasiment disparu dans cet opus, car l'album reste très frileux et manque d'originalité, ça manque de risque, c'est très carré d'accord, mais cela reste un exercice de style... Voilà ce que j'ai pensé la première fois (je suis honnête que ça plaise ou non).
  Mais en écoutant un peu plus et en laissant de côté mes attentes «orientalisées», en partant sur une base plus objective, je dois avouer que j'ai trouvé cet album bon, très bon même (ne jamais se fier à la première écoute). Les compositions sont de belle qualité, avec une musique toujours progressive et subtile, teintée de heavy sans tomber dans quelque chose de mièvre (chose difficile à réaliser malheureusement dans les groupes à chant féminin). Il y a toujours ce jeu de question/réponse entre la voix suave de Mira (la belle Mira...) et la voix death de Raffael. Puisqu'on aime les comparaisons (hum), je dirais qu'on reste, dans cet album, proche de Opeth et de Dark Tranquillity, mais qu'on s'éloigne un tout petit peu d'Orphaned Land pour se rapprocher d'Epica. Malgré son côté moins oriental, le groupe reste néanmoins proche du premier album, on sent toujours la pâte de DISTORTED c'est indéniable. Parmi des chansons plutôt bien énergiques, le groupe nous offre quelques jolies ballades (‘A soft whisper', et le titre bonus). Certains titres sont remarquables comme ‘Letting go' par exemple, même si je trouve le refrain un peu décevant, ‘One last breath', titre ouvrant l'album, ‘Reveal my pain' qui propose un beau mélange de genres entre l'extrême et le chant féminin et ‘Escaping the mind-grip' pour les magnifiques envolées lyriques, enfin !!!

 

'Voices from Within' est donc un album de qualité qui ravira aussi bien les fans de heavy que ceux de prog, de chants féminins et de rythmes orientaux (et oui, DISTORTED, c'est un peu tout ça !). Le groupe nous offre une belle performance musicale, une bonne production, une musique accrochante et efficace. Il faudrait maintenant qu'il se laisse un peu plus aller dans la créativité et l'originalité, car je suis sûre que le groupe est capable de nous emporter encore plus loin ! Le prochain album peut-être...


MySpace Officiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog