HATE ETERNAL: Fury & Flames (2008 Metal Blade) [Death-Metal]

Publié le par Nyktalgia

 

hate-eternal-fury-flame.jpg

 

 

"The great plague that shall befall upon us" ( Whom Gods May Destroy) introduit parfaitement la critique de cet album atrocement bon qu'est 'Fury & Flames' de HATE ETERNAL. Car c'est en effet un fléau qui s'abat sur la scène Death-Metal moderne. Aprés 'I, Monarch' débarque le nouveau monstre du groupe.
J'ai du mal à écrire tant je suis prise par la surpuissance de ce nouvel album ! C'est en effet le "petit plus" de ce nouvel effort studio : être prenant ; une véritable agression sonore qui apporte une richesse émotionnelle à laquelle je ne m'attendais pas !
 

Ce cataclysme de violence commence par le titre "Hell Envenom" autrement dit un mitraillage de blasts et de riffs qui, force est de constater, foutent sur le cul. La petite touche de lyrisme et de légère symphonie ne font qu'augmenter la beauté métallique de ce morceau qui a dores et déjà allumé ce flambeau de haine.
Le feu se propage sur "Whom Gods May Destroy", un poil plus technique mais étrangement, un titre auquel j'accroche un peu moins. "Para Bellum" quant à lui est surprenant par ses breaks assez lourds et surtout pour son solo sur fond de double pédale.
Un peu de finesse s'instaure avec "Bringer Of Storms" où encore une fois ce génie de Webster nous fait part de ces prouesse à la Basse... Les titres s'enchaînent en étant plus ou moins similaires jusqu'au "Tombeau" qui sonne un peu plus mélodique sur la fin (ça fait quand même du bien !).
Et c'est "Coronach" qui termine cette boucherie avec une petite minute plus calme que toute les autres, joliment mais qui laisse un peu sur sa faim.
Le bilan est fort bon, et si je peux reprocher une chose à cet album c'est qu'au bout d'un moment il est fatiguant d'agression et de puissance...

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article