KALMAH: For The Revolution (2008-Spikefarm) [Heavy/Black/Death Mélodique]

kalmah-for-the-revolution.jpg
Commençons par une belle histoire, celle d'une bande de jeunes loups venus tout droit de la froide Finlande, et qui étaient sensés représenter l'avenir du metal... Car en osant faire cohabiter deux genres musicaux forts différents ( le Black-Metal & le Heavy Thrashisant) avec un maitrise qui fait encore date avec ses 3 premiers albums (Something Wild, Hatebreeder et Follow The Reaper), Children Of Bodom avec son leader charismatique Alexi Laiho était arrivé à mettre (presque!) tout le monde d'accord. Mais bon voilà, les choses peuvent parfois tourner au vinaigre, et notre COB a pris avec les années du plomb dans l'aile, et à force de taper dans tout ce qui marche plus ou moins, en a fini par perdre crédibilité et identité!
Malgré ce constat assez affligeant, il faut quand meme en retirer quelque chose de positif, d'autres groupes ont repris l'étendard de nos Bodomiens, et meme si ça s'est calmé quelque peu, on peut quand meme dire qu'il y a eu du monde au portillon...
Nul doute que parmi tous, KALMAH est celui qui mérite le plus le titre de prétendant, car le voici arriver au stade du 5e album, et a fini avec le temps par se trouver un style propre, meme si les similitudes restent évidentes!

 

Car dès les premières notes de 'For The Revolution' qui ouvre les hostilités, on est en terrain connu. Riffs incisifs, chant rugueux et claviers nous rappellent au bon plaisir d'un autre groupe Finlandais, à l'époque ou celui-ci savait encore composer des tueries. Mais ce qui fait la force du groupe, c'est cette variété des compositions qui impose le respect, comme ce 'Dead's Men Shadow', véritable morceau de bravoure qui montre que Antti Kokko n'a rien à envier à la conccurence. Certes, notre guitariste n'a pas inventé la poudre, mais sait diablement bien la faire parler, que ce soit d'ailleurs en terme de rythmiques ou sur des plans plus mélodiques quand le besoin s'en fait ressentir. Si comme moi, la folie insolente de 'Hatebreeder' vous manque, nul doute que des titres comme 'Wings Of Blackening' ou 'Towards The Sky' devraient vous ravir, surtout que le chant de Pekka Kokko se veut plutot à la hauteur, à la fois rugueux et guttural voire criard et donc forcemment plus Black dans l'esprit quand ça s'avère nécessaire. Les claviers quant à eux, sont plus devenus avec le temps comme un élément à part entière, plutot qu'une excuse pour des duels de solos avec les guitares, et ce n'est pas un mal avouons-le, surtout quand KALMAH s'en sert avec une intelligence certaine comme sur ce 'Outremer' rageur!

 

Finalement, avec ce nouvel opus, nos Finlandais ont plutot faits du bon boulot, meme s'il manque un ou deux hymnes définitifs. Car oui, ce n'est pas encore ici que le groupe arrivera à nous pondre des morceaux qui vous rentre dans le crane, tel un 'Everytime I Die' et c'est bien dommage! Malgré tout, comme je n'ai eu de cesse de le dire plus tot, si la première époque de la bande au père Laiho vous manque, nul doute que le Heavy/Black teinté de Death Mélodique de ce 'For The Revolution' devrait vous permettre de passer un bon moment, et c'est bien l'essentiel, non?


Site Officiel
MySpace Officiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog