IRON MAIDEN: Somewhere Back... (02/07/2008- Bercy)


Quoi de mieux pour un Live-report, si ce n'est de le faire à chaud quand on vient de rentrer chez soi et qu'on a encore pleins d'images et l'ambiance dans la tete?
Outre le fait d'etre sans nul doute le groupe le plus légendaire du Metal encore en activité, c'est notamment un des rares à pouvoir remplir 2 soirs de suite le palais omnisport de Paris Bercy sans offrir un nouveau disque, et en ne proposant qu'un revival-tour...
En arrivant dans la salle, on se dit qu'il fait sacrément chaud malgré les averses et le temps orageux à l'extérieur, et qu'une fois la soirée commencée ça ne va qu'empirer à ce niveau-là! Les choses commencent donc avec l'arrivée sur scène de la pistonnée de la soirée, je veux bien sur parler de Lauren Harris, qui comme chacun le sait est la fille du bassiste de La Vierge De Fer... A l'image de son premier album, 'Calm Before The Storm' qui vient de sortir, la miss nous fait un Hard-Rock plus que basique, qui il faut bien l'avouer ne nous laissera pas de souvenirs impérissables...
Puis c'est au tour de Avenged Sevenfold d'investir les lieux, et là ou sur album ça passe plutot pas mal, avouons-le tout net, sur scène c'est vraiment pas ça! En dehors des muscles et des tatouages du chanteur, on a affaire à un groupe pour ados boutonneux qui se la joue rebelle de bacs à Sable, et c'est bien dommage car leur zique méritait bien mieux que ça!
Comme on le disait en attendant, c'est quand meme dommage de nous offrir des apéritifs pareils, surtout quand on voit le prix des places mais aussi le nombre de bons groupes qui auraient vendus pères & mères pour etre ici... Enfin!
Les lumières s'éteignent finalement, et c'est avec l'inévitable 'Churchill's Speech' enchainé avec un 'Aces High' survitaminé que les choses commencent, ce qui fait qu'envenimer encore un peu plus un public déjà explosif, qui va répondre à chaque demande de Bruce Dickinson durant tout le set, et en français comme à son habitude. Scéniquement, c'est sublime, avec ce mix entre le World Slavery Tour & le Somewhere On Tour, aggrémenté de la Set-List qui va avec!
'2 Minutes To Midnight', 'Revelations', 'The Trooper' s'enchainent, et meme si on sent la fatigue des années chez nos anglais par moments, un concert d' IRON MAIDEN est toujours magique! Certes, on a vu ça des dizaines de fois en Live, mais bordel qu'est-ce que ce groupe est énorme! Entre un Steve Harris qui galope toujours autant en promenant sa basse au-dessus des premiers rangs, un duo Dave Murray/Adrian Smith toujours aussi statique mais techniquement irréprochables (malgré une balance avec des guitares sous-mixées par rapport à la basse...), un Nicko MacBrain toujours aussi invisible derrière son kit batterie, ainsi qu'un Jannick Gers dont je cherche depuis 15 ans l'utilité et qui se la joue toujours à faire des mimiques discutables et énervantes plutot que de se concentrer sur son jeu, on ne peut dire qu'on est déçu de la prestation de nos britanniques!
Meme si le groupe ne s'est pas vraiment foulé au niveau des morceaux choisis, que notre Bruce est parfois assez juste vocalement par moments ( 'Rime Of The Ancient Mariner' et le final de 'Hallowed Be Thy Name'...), comment ne pas avoir les yeux humides et des frissons qui vous parcourent le corps avec un combo qui vous a bercé depuis votre plus tendre enfance? En tout cas, dans mon cas personnel, la recette a marché une fois de plus, et je suis reparti très heureux de ma soirée, meme si j'étais un peu dég d'avoir oublié mon numérique pour immortaliser l'évènement!
Petite remarque cependant, meme si le morceau fait toujours son petit effet quand le public le chante en coeur, que venait faire ici 'Fear Of The Dark', puisque la Set-List devait aller des albums 'Iron Maiden' à 'Seventh Son...'?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog