BRING ME THE HORIZON: Suicide Season (2008-Visible Noise)[DeathCore]

par =totof=  -  6 Octobre 2008, 16:43  -  #chroniques D'hier (2006 à 2010)

Bring-Me-Horizon-suicide-season.jpg




Decidemment, les temps changent!
Il y a quelques années de cela, nos petites tetes blondes se la jouaient rebelles à coups de Slipknot, Linkin Park et autres Evanescence, nous étions alors en pleine vague Néo-Metal... Puis la mode s'est étouffée pour laisser la place au MetalCore, et on a pu voir des nouvelles tetes gueuler à tout va sur du Killswitch Engage et autre Chimaira...
Certes, on pourrait discuter des heures sur les valeurs de ces modes bruyantes, mas le jeune public semble déjà etre passé à autre chose en se jetant à corps perdus dans un style encore plus extreme, le DeathCore!
Alors que le grand frère ( qui en a vu d'autres!) trouve que c'est du grand n'importe quoi, la petite soeur qui arrive dans la puberté, se trouve toute émoustillée et commence à ressentir des sensations nouvelles à l'écoute des cris de dégénérés et à la p'tite gueule d'ange de Oliver Sykes, le leader des rosbeefs de BRING ME THE HORIZON, véritable sensation de cette nouvelle vague du Metal Anglais!

En à peine 3 ans, BMTH (ben ouais,ça le fait plus en version raccourci, il parait!) est passé du stade de la curiosité du moment au truc immanquable. Alors forcemment, avec la sortie de ce 'Suicide Season' qui n'est que le 2éme album du groupe, vous n'y échapperez pas!
Et signe d'une qualité certaine, cette fois on a sorti la grosse artillerie, puisque Visible Noise, le label de nos énervés, les a envoyés travailler en Suède avec l'incontournable et respecté Fredrik Nordstrom,connu pour avoir bossé avec des pointures comme At The Gates, Arch Enemy ou encore Dimmu Borgir...
Alors passons sur le look Emo-Core de nos gamins pour parler musique!

Première contatation, BMTH ne fait pas semblant, et n'est pas là pour faire de la figuration. Sur une base que l'on pourrait qualifier de MetalCore, le groupe atteint une brutalité et une maturité surprenante sur cet album, et ce dès le premier titre, 'The Comedown'. Gros riffs rugueux et saccadés s'enchainent pour laisser la place à des mosh-parts efficaces, emmenés par les qualités vocales de notre Oli, qui n'y va pas avec le dos de la cuillère, car passant allègrement d'un chant metalcoreux basique à des hurlements gutturaux remarqués, allant à l'extreme limite et sonnant presque Grind!
Le DeathCore de BMTH pourrait etre comparé à un tsunami, car il faut bien avouer que ça défouraille mechamment cette histoire! Et meme si on est pas complètement convaincu par la chose, on ne peut nier l'efficacité de la machine british qui tourne à fond sans discontinuer, et nous offre avec des brulots comme ce 'Sleep With On Eye Open' ou 'Diamonds Are Not Forever' une véritable tuerie sonore. 

Alors qu'est-ce qui fait que BMTH semble etre au-dessus des autres? Peut-etre simplement un certain talent, comme chez leurs confrères ricains de All Shall Perish, qui savent ménager les effets pour ne pas lasser l'auditeur au bout de 3 morceaux. Car musicalement, ça reste toujours très carré, mais en gardant une certaine finesse, tout en ne lachant pas un iota de sa violence sonore, comme le prouve l'excellent et finalement assez GrindCore et fun 'No Needs For Introductions, I've Read About Girls Like You On The Backs Of Toilet Doors'...
Alors c'est sur que certains cracheront sur le combo en disant que celui-ci n'est rien sans la belle gueule et les hurlements pré-pubères de son leader Oli Sykes, mais on ne peut nier qu'il y a chez BRING ME THE HORIZON un talent certain!



MySpace Officiel