Slipknot/Machine Head/Children Of Bodom (Le Zenith-21/11/2008)

par Pablo  -  23 Novembre 2008, 14:08  -  #live-reports

 

SLIPKNOT, MACHINE HEAD et CHILDREN OF BODOM s'étaient donnés rendez-vous au Zénith pour deux dates. J'ai assisté à la première, le 21 Novembre. Autant dire que j'avais un sacré sourire en rentrant dans la salle.
Ca faisait quand même trois ans que le groupe des Neufs n'avait pas tourné. Cette date promettait donc d'être trés intéressante. Le public ne s'y est d'ailleurs pas trompé : les deux dates complètes un mois à l'avance !

Autant dire que les fans attendaient SLIPKNOT de pied ferme.
Pour ma part, c'est la première fois que je les voyais. Je n'ai pas été déçu.

Commençant pile à l'heure (un fait suffisament rare pour être noté), COB ouvre les réjouissances de fort belle manière. On pourra regretter des basses trop présentes, ce qui ne m'a pas permis d'apprécier toutes les nuances (et elles sont nombreuses) du jeu d'Alexi Laiho. Un show qui a quand même était trés bon.
On aura le droit à "Bloodrunk", la chanson éponyme du dernier opus des finlandais, ainsi que les grands classiques : "Hate Me", "Angels Don't Kill", "Six Pounder" et enfin "Downfall". Huit chansons en tout.
Un set bien sûr assez court, puisque le groupe jouait à peine demi-heure, mais finalement bien fournis en Headbang !

Puis MACHINE HEAD, et là on entre tout de suite dans une autre dimension. Enorme d'un bout à l'autre, le groupe a vraiment foutu une sacrée ambiance dans le pit, tout en marquant une véritable communion avec les kids. Des "Thanks" de la scène, des applaudissements de la fosse. Mérités!
Ouvrant sur "Clenched The Fist Of Descent" comme ils ont pris l'habitude de le faire, le ton est directement donné : ça va faire mal ! Et puis tout les bons titres, de "Halo" à "Old", en passant par "Imperium", un surprenant "Down To None" sans oublier en clotûre le classique "Davidian".

Quelques bières lançées aimablement au public plus tard, MACHINE HEAD quitte la scène après un show de 45 minutes. Bien trop court bien sûr pour un fan comme moi, mais bon...

Après une bonne grosse attente d'environ trente minutes, la lumière s'éteinds, et le rideau s'ouvre : SLIPKNOT est là !
On découvre une scène magnifiquement customisée, entre autre le sigle du groupe en hauteur, qui suit le parcours de chemin surélevé par rapport à la scène, pour se rejoindre en bas, au milieu de la scène, derrière ce cher Joey Jordison.
Le batteur avec aux mains des gants proches de ceux d'Edward aux mains d'argent, en impose.
Après avoir chauffé la salle, le reste du groupe arrive sur la scène...

Et là c'est un show de pur bonheur : le groupe est en excellente forme, et on découvre au fur et à mesure que le concert progresse, les diverses originalités cachées. Comme la percussion de droite où se situe Shawn, qui s'élève et tourne, avec un écran et des caméras disposées dessus. Ou bien la batterie tournante de Joey Jordison. En plus des percussionnistes et de Sid (DJ) qui savent chauffer la salle,
il faut bien avouer que Corey Taylor est un sacré frontman. Il parviendra d'ailleurs sur "Spit It Out" à faire asseoir totue la fosse, avant de faire relever tout le monde sur un monstrueux "Jumpdafuckup" !

Il tient sans problèmes la foule au taquet, en n'ommetant pas de dire des mots bien utiles en français ("Ecoutez") et des remerciements bien plus développés que ce à quoi nous sommes habitués, toujours dans la langue de Molière.
Il n'oubliera pas de rappeler que les fans français ont le droit d'être chouchoutés par SLIPKNOT, vu le soutien que ces derniers leur apportent depuis bientôt dix ans... Et de nous jouer pour nous récompenser un morceau du tout premier album, "Only One".
Non, il est clair qu'on est pas venu au Zénith pour rien : show magnifique, ambiance de folie, excellent set, pas de mauvais point. Ou plutôt un seul : Pas de "Wait And Bleed" joué ce soir, même après le rappel où l'on aura le droit à "People=Shit", un solo de batterie tournant de Joey et "Sic".

Mais ne boudons pas notre plaisir, c'était un excellent concert, une bien affiche qui a tenu totue ses promesses : Encore !

 

Voici la setlist de Slipknot ce soir là, au Zénith :

-Intro: Iowa samplé

-Surfacing
-Blister Exist
-Get This
-Before I Forget
-Eyeless
-Disasterpieces
-Dead Memories
-Psychosocial
-Heretic Anthem
-Prosthetics
-Spit It Out
-Pulse Of The Maggots
-Duality
-Only One

-515


-People=Shit
-Sic