PAGANIZER: Carnage Junkie (2008-Vic records)[Death-Metal]

Publié le par TopheR




Sur la multitude de groupes qui pullulent dans les divers styles de notre planète Metal, on en connait tous de nom certains, sans jamais les avoir écoutés. Alors je ne vais pas me mettre à énumérer tous ceux-ci rassurez-vous, mais vous parlez de l'un d'eux quand même. Depuis une dizaine d'années, quand on parle de Death-Metal, on pense bien sur à la Scène sur-productive de Gothenburg, dont les leaders restent Dark Tranquillity et autres In Flames, mais on oublie parfois que les choses ont commencées bien plus tôt... Ce qui me permet de vous emmener justement au sujet du jour!

Parmi les figures illustres de ce beau pays qu'est la Suède, on pense évidemment à Peter Tagtgren (Hypocrisy/Pain), Dan Swano (Edge Of Sanity) ou encore le regretté Jon Nodveit (Dissection), mais on pourrait aussi y inclure Roger "Rogga" Johansson qui possède un curriculum vitae long comme le bras (Demiurg, Deranged et autres Edge Of Sanity).
En 1998 (tiens 10 ans d'existence ça se fête!), notre Rogga décide de monter son projet qu'il nomme PAGANIZER, pour faire ce qu'il aime, c'est à dire non pas ce Death dit Mélodique qui pullulait déjà à cette époque, mais plutôt remonter aux origines du style, avec ce Death Suédois sans concession des 90's qui était alors représenté par des groupes maintenant légendaires comme Grave ou encore Dismember...

Une décennie plus tard, avec une discographie plus que complète, voici donc revenir PAGANIZER pour nous offrir son 6e Album 'Carnage Junkie', qui certes à cause de divers problèmes sort avec 2 ans de retard, mais comme pour se faire pardonner nous offre en plus des 12 titres 'normaux', 5 titres en bonus. On va pas s'en plaindre!
Dès la première écoute, il ne fait aucun doute qu'on a affaire à un Death-Metal Old-School, avec des titres courts qui dépassent rarement les 3 minutes 30, et qui possèdent une efficacité redoutable, il n'y a qu'à écouter "Death Plain And Simple" pour s'en convaincre!
La basse claque, pour former avec la batterie une section rythmique qui tient le pavé comme jamais, le jeu de guitare de l'ami Rogga se veut totalement groovy avec notamment pas mal de plans empruntés au Thrash-Metal, et ce chant caverneux forme un bloc qui n'a rien à envier à un certain Mikael Akerfeldt. Quel plaisir finalement de se retrouver avec ce Death-Metal, certes qui n'invente rien de neuf, mais qui reste absolument jouissif!

A l'heure ou on retrouve du chant clair à toutes les sauces, qu'est-ce que ça fait du bien de se retrouver avec un disque au son Old-School comme ce 'Carnage Junkie', qui vous en met plein la face, et sans artifice aucun... Les titres défilent à vitesse grand V, avec ce qu'il faut de Growls, de rythmiques en béton armé et de riffs inspirés qui ronronnent et donnent envie de taper du pied et de pogoter comme un furieux. Je retiendrais spécialement quelques perles, comme ce "Alone In The Morgue" totalement jouissif, ou des morceaux plus basiques mais tout aussi bon comme "Blunt Blade Surgery", "Just Here Rotting", ou encore le lent et presque Doom "Sweet Decay". Et pour finir, dites-vous que les Bonus-Tracks sont tout aussi bons, bien que possédant un mix beaucoup plus Roots, voir carrément Raw!

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article