SOULFLY: Conquer (2008-RoadRunner) [Tribal Thrash-Metal]

par Pablo  -  25 Février 2009, 13:53  -  #chroniques D'hier (2006 à 2010)

 

soulfly-conquer.jpg



Depuis le trés trés bon album 'Dark Ages', on peut dire que le nouveau rejeton de Max Cavalera, pardon SOULFLY et ses guests, était attendu au tournant. Surtout après le groupe créé avec son frère, Cavalera Conspiracy, qui il faut bien l'avouer, s'il n'est pas l'album de l'année, envoye sacrément le boulet...

Un petit mot concernant l’artwork : avec celui de 'Dark Ages' qui représente un chevalier bien ténébreux, celui de 'Conquer' nous offre une magnifique divinité brandissant des armes assez menaçantes brandies par six bras dans un trait fin et précis, dans des couleurs bien chaudes qui donnent un aspect classe à l’artwork.

Maintenant tournons nous vers le contenu de l’album!

D'un point de vue musical, c’est sympathique, avec des rythmiques bien lourdes et répétitives, peut être un peu trop (surtout sur la première, assez ennuyeuse malgré le guest de David Vincent de Morbid Angel).
Ultra carrées mais qui font dans l'ensemble remuer la tête, les compos de l'album se veulent efficaces ('Touching the void', hommage à Black Sabbath, est surement le meilleur morceau  de l'album et même un des tout meilleurs du groupe, soit dit en passant!).
On a également le droit à des passages plus mélodiques, ou appuyés par des guitares sèches, menées par la gratte savante de Marc Rizzo qui est toujours là pour venir ajouter son talent a la formation.Tout ça pulsé par une batterie rapide qui crache des bons rythmes tout le long de l’album.
Et heureusement parce que Maxou, lui, a toujours de moins en moins la pêche qu'on lui connaissait sur Arise & Co.
Il est clair que même si Max Cavalera veut nous faire croire que Cavalera Conspiracy et SOULFLY ne se téléscopent pas, on a tendance à sentir des correspondances entre les deux groupes. Principalement le son moderne des guitares et la batterie trés "musclée".


Album qui nous offre globalement des grosses pistes bien rythmées aux sonorités graves et puissantes souvent cadencées par un tempo relativement rapide (excellent exemple qu’est 'Unleash' deuxième piste de l’album avec comme guest le chanteur de Throwdown), qui est relativement bien dosée, aussi par des passages (comme cité plus haut) à la gratte sèche, qui viennent apporter un peu de calme dans la brutalité et la puissance des riffs, on a aussi droit à certains passages très atmosphériques, qui nous mènent a grand coups d’instruments tribaux dans une ballade dans des décors qui nous rappelleraient des temples paumés dans une jungle luxuriante et aussi d’autres qui ressembleraient plus à des passages de transitions de films américains quand le héros roule dans le désert au couché du soleil avec la track 'Soulfly VI'.


Globalement, SOULFLY nous sort un album très agréable a l’oreille, qui fera sûrement le bonheur des amateurs du groupe qui attendent une sortie depuis plus de 3 ans après le tournant qu’aura créé l’album 'Dark Ages' avec l’influence toujours croissante de Marc Rizzo qui apporte et apportera surement toujours une touche puissante a la formation. On regrettera un manque d'originalité des paroles de la part de Max ("Blood", "Fire", "Death", "War", "Fuck", etc...).
A mon humble avis, 'Dark Ages' reste bien au dessus, même si celui là peu être considéré comme le second meilleur album du groupe.
Merci Marc Rizzo !


Site Officiel
MySpace Officiel