ADAGIO: Archangels In Black (2009-Listenable)[Metal Néoclassique]


On peut dire qu'il aura fallu etre patient pour avoir entre les mains ce quatrième album studio d'ADAGIO, que Stephan Forté avait annoncé assez tot lors de la promo de 'Dominate' en 2006, lors d'une interview réalisée par votre serviteur il y a déjà 3 ans... Mais rien n'est jamais vraiment simple avec notre guitar-hero français, à commencer par le déroulement de sa carrière. Celui-ci aurait pu se limiter à offrir des albums instrumentaux à tendance néo-classique pour épater la galerie à la Malmsteen, mais au lieu de ça, il a préféré se lancer dans un groupe à part entière pour aboutir au premier album, 'Sanctus Ignis', qui a connu un succès honorable chez nous et au Japon.
Mais c'est bien sa rencontre avec le claviériste Kevin Codfert qui va bouleverser les choses. Véritable virtuose dans son genre, celui-ci deviendra l'alter-ego de Stephan et cela se sentira sur 'Underworld', second album du combo sorti en 2003, qui montre un groupe désirant assombrir son image, ce qui donnera en 2006 le très surprenant et ambitieux 'Dominate', qui proposait un savant mélange de Metal Néo-Classique et de Metal Extreme, avec notamment l'ajout de chant Black et Death.

Nous voici donc trois ans plus tard, et quand est-il aujourd'hui?
Tout d'abord, exit le brésilien Gus Monsanto et bienvenue au Finlandais Christian Palin, qui prend sa place derrière le micro. Si celui-ci possède un timbre vocal assez proche de son prédecesseur, on remarque après quelques écoutes qu'il possède assurément plus de technique, ce qui va de paire avec ce nouvel album, avouons-le tout net!

Si 'Dominate' avait un coté sombre, ce n'est encore rien par rapport à 'Archangels In Black', qui à l'image de son sublime artwork, pousse encore plus loin le 'Dark Concept' voulu par le groupe. A commencer par le jeu de guitare de Forté qui se veut beaucoup plus heavy, composé de riffs lourds et rugueux faisant fortement allusion au Power-Metal (comment ne pas penser à Dimebag Darrell et Pantera sur le riff d'intro de 'Fear Circus', hein?). Mais ce n'est pas tout, car sur certains titres c'est bien l'influence du Death et du Black-Metal qui transparait, notamment sur les intros de morceaux comme 'Archangels In Black' ou 'The Fifth Ankh' ou c'est diablement bien utilisé. Il en est de meme d'ailleurs avec les apparitions de chant extreme, qui sont bien mieux pensées encore que sur 'Dominate', comme le prouve l'excellent 'Undead'.

Et que dire du travail colossal produit par Kevin Codfert derrière son clavier, mais aussi à la production, car avant tout ADAGIO est un groupe qui puise ses origines dans le Metal Néo-Classique, et autant dire que là c'est du grand Art, que ce soit en terme d'ambiance, ou en terme de technicité quand celui-ci part dans des duels claviers/guitares avec Stephan Forté, qui inonde cet album flamboyant. Finalement, 'Archangels In Black' n'a qu'un problème, mais de taille!
Celui-ci, il faut bien se l'avouer à constamment le cul entre 2 chaises, avec d'un coté un Metal Néo-Classique ultra-technique, et de l'autre coté un Metal plus basique et extreme, qui n'est pas sans rappeler ce qu'avait fait Michael Romeo sur le dernier Symphony X, et qui risque d'avoir du mal à trouver son public...

C'est finalement tout le problème de ces groupes qui innovent en sortant des sentiers battus, ils sont souvent incompris, et bien que je ne le souhaite pas, c'est ce qui risque d'arriver à ADAGIO, malheureusement... Car si des morceaux rentre-dedans comme 'Vamphyri', 'The Fifth Ankh' ou 'Undead' plairont au plus grand nombre, ce n'est pas évident que le metalleux lambda accroche facilement à des trames comme le propose 'Codex Obscura' ou 'Twilight At Dawn', dont le déroulement se veut beaucoup plus classieux et progressif, et inversement il n'est pas évident de convaincre le fan de Metal Néo-Classique d'adhérer au concept proposé par le groupe français...
Malgré tout, 'Archangels In Black' possède bien trop de qualités pour passer à la trappe à cause d'un dilemne discutable, car ADAGIO a réalisé ici un véritable travail de Titan qui mériterait bien qu'on s'y attarde un tant soit peu, qu'on se le dise!
On termine en beauté avec le clip de 'Fear Circus':

 

 


Site Officiel
MySpace Officiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog