CENTAURUS-A: Side Effects Expected (2009-Listenable)[Technical Death-Metal]

centaurus-a.jpg


 

Il faut bien avouer que l'écoute d'un album d'une qualité pareille à quelque peu déconcerté votre fidèle chroniqueur. Dire qu'il s'agira sans doute d'un des albums de l'année n'est pas usurpée (tout comme il mérite sa nomination de l'album du mois d'ailleurs!). Et c'est d'autant plus fort qu'il s'agit bel et bien du premier album du groupe !

Jeune, certes, mais loin d'être inexpérimenté. CENTAURUS-A pourrait être décrit comme le parfait mélange entre un Gojira aux sonorités rythmiques si particulières et à la musique aérienne, et un Bloodbath vociférant ne crachant sur les superbes mélodies dont il a le secret, ainsi qu'un sacré groove.


On est donc peu surpris que le groupe allemand n'ait signé, après trois sympathiques démos chez Listenable Records, également le label de Gojira.
Et il faut croire que la signature n'a fait que confirmer tout le bien dont je pensais du groupe lorsqu'il avait sortis 'Narcotic', la précédente création du groupe. Car ni le niveau technique, déjà impressionnant par le passé, ni la qualité d'écriture, certes trés carrée n'ont été revus à la baisse. Bien au contraire.


Le morceau d'introduction, 'The Praying Mantis', met directement les choses au clair, en délivrant un Death technique où la double pédale pilonne et où les envolées des guitares ont la part belle. Un break en milieu de morceau nous fait découvrir une volonté de ne pas rester enfermé dans l'agressivité pure et dure. Trés jazzy, ce break en clean permet d'apprécier un crechendo bien senti pour un solo magnifique, à la fois beau, technique, et puissant.

Le reste des morceaux ne dément pas cette excellente impression durant les quarante trois minutes de l'album. Il est clair que le titre de l'album, 'Side Effects Expected' a parfaitement sa place. Le groove de 'Selmade Cage', ou l'intensité mid-tempo d' 'Arson', rien n'est laissé au hasard, pas de déchets dans les morceaux, et dans l'efficacité de l'ensemble. On pourra seulement regretter que le chant ne soit pas plus varié, en adéquation avec le reste des instruments, cela aurait gagné en intérêt...


Mais ne boudons pas notre plaisir : ce premier album de CENTAURUS-A est une pure réussite, et on gage que le groupe a désormais de quoi regarder vers l'avenir avec beaucoup d'optimisme. Un grand merci pour celui qui s'est fait plaisir à découvrir une telle maturité dans un groupe aussi jeune.



 MySpace Officiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog