AKPHAEZYA: Anthology II (2008-Ascendance)[Avant-Garde Metal]

par Jaleh  -  29 Mars 2009, 10:29  -  #chroniques D'hier (2006 à 2010)

Akphaezya-Anthology-II.jpg

 

 

AKPHAEZYA fait partie de ces OVNI du monde de la musique, cette espèce en train de conquérir la scène metal, je veux parler de la musique inclassable. On appelle aussi cela du «metal barré», mais personnellement je dirais que c’est surtout de la musique variée, un bouquet composé d’une multitude de fleurs différentes…

'Anthology II' est le 2ème volet d’une pentalogie à paraître dans le désordre (donc c’est le premier sorti, mais le deuxième en fait….vous me suivez ?). Un concept album donc qui ravira les fans de musiques "à tiroirs" comme j’aime les appeler.


Tout commence par une intro électro qui n’annonce pas vraiment la couleur mais qui offre une belle entrée en matière : mélodie vaporeuse, percussions, voix suave qui rappelle tout de suite Tactile Gemma. Après ça, on rentre vite dans le vif du sujet avec un morceau très pêchu, et des growls qui envahissent déjà nos oreilles pas du tout préparées à ça !! La musique se veut très progressive, très entraînante aussi, vous n’arriverez pas à rester stoïques en écoutant le fabuleux 'The secret of time' pour ne citer qu’un titre. Des morceaux donc dynamiques, progressifs, qui ne tournent jamais en rond, les contrastes sont bien là, on a même droit à de jolies ballades ('Beyond the sky', 'Stolen tears') ce qui prouve bien que le groupe sait aussi faire passer l’émotion, et n’est pas dans la démonstration abusive… Sur de nombreux morceaux, l’influence d’Atrox plane clairement au-dessus des compositions, même si ces dernières explorent davantage de genres différents.


Ce qui est surtout saisissant, ce n’est pas tant la maîtrise des styles et les compositions travaillées avec acharnement, mais surtout la palette d’émotions : joie, mélancolie, rage, sérénité, euphorie…Tout se mélange de manière naturelle. On pourrait penser que ce genre de groupe se force à jouer au fou en abusant des rebondissements juste pour «épater la galerie», mais les transitions sont toujours si pertinentes et la musique s’écoute comme si elle devenait un seul genre à elle toute seule. C’est comme si vous mangiez de la glace à la moutarde avec des morceaux de viande le tout avec un coulis de chocolat au lait et que c’était bon !!!


Cet opus quelque peu surprenant nous offre comme je l’ai dit plus haut une immense variété de styles, du brutal death au jazz en passant par le reggae, des passages plus heavy, et des extraits largement inspirés de world musique (et j’en passe mes amis, si vous saviez.. !!). Nehl la chanteuse maîtrise son art à la perfection avec son large éventail de capacités vocales, ce qui porte complètement la musique et la transcende, rien que ça !
La cerise sur le gâteau, c’est que ce groupe de dingues est français, et que quoiqu’on en dise, ça fait un peu plaisir… Un album diablement efficace à recommander à tous les fans d’Atrox, d’Unexpect, et de prog et à tous les gens curieux et ouverts. Je suis déjà fan pour ma part !


Site Officiel
MySpace Officiel