SEPULTURA: A-Lex (2009-Steamhammer/Spv)[Tribal ThrashCore]

sepultura_-_a-lex.jpg

La question qui revient sans cesse quand on parle d'un groupe comme SEPULTURA, c'est sans aucun doute : Auraient-ils dû changer de nom ?
Certes la perte de ses membres fondateurs, à savoir Max et Igor Cavalera est un coup dur pour la formation brésilienne, mais à vrai dire ce n'est pas ce qui nous intéresse ici. Après tout, si depuis le départ de Maxou vous avez lachés, la tournure nouvelle du groupe, et bien cette album ne vous fera pas changer d'avis.


SEPULTURA revient, deux ans seulement après son dernier album, le symapthique 'Dante XXI', ça fait court pour peaufiner un album et faire quelque chose de varié.
La première chose qui frappe, c'est la pochette : ça fait enfin classieux, et non plus BD comme la précédente. Donc là on revient dans du classique, sauf pour la police. Un nom d'album se rapportant au personnage principal du film, et bien plus encore du livre "Orange Mécanique".

Et la musique ? Tout d'abord, on retrouve le côté Hardcore de 'Nation', couplé au thrash comme peut le voir Andreas kisser, leader du groupe désormais (au moins maintenant, les choses sont claires).
Le côté Hardcore est renforcé par le nouveau batteur, nettement moins tribal que son prédecesseur, et peut être plus direct. Paolo prend un peu plus d'espace sonore ; son jeu n'en fait pas un magicien de la basse mais on sent plus d'implication musicale dans son jeu, ses parties donnent plus de volume à l'ensemble alors qu'avant il ne faisait qu'accompagner les guitaristes.
Et c'est la pour moi le principal hic de cet album : certains groupes sont terribles avec une guitare (par exemple Pantera), tandis que d'autres gagnent à avoir deux vrais guitaristes qui s'investissent dans le groupe, dans ce cas précis, SEPULTURA.

Car si Andreas Kisser s'en sort largement sur les parties les plus Hardcore sautillantes, ça manque quand même d'un deuxième guitariste sur les plans les plus thrashouillards. Pourtant côté thrash et solo le bonhomme est largement capable, car ses riffs sont toujours tranchants alors que les rythmiques sont plutôt orientées hardcore ; par contre les solos sont radicalement thrash, et bons en plus. Cela ne remets absolument pas en cause le talent d'écriture de Kisser mais c'est comme ça, un deuxième guitariste amènerait ce petit truc en plus.
Car en composition le guitariste arrive à nous prouver que metal et Beethoven peuvent cohabiter ensemble. L'ensemble de l'album tient largement la route : 'A-Lex' est direct, agressif, il a la hargne du hardcore et le mordant du thrash. L'ensemble est bien plus lourd que sur 'DanteXXI'.
Mais il y a tout de même quelques petits trucs qui dérangent légèrement, comme une basse qui sonne un peu trop néo parfois, ou ces intros de 'What I do!' et 'Conform' qui paraissent trop simplistes. Il y a aussi le morceau 'Enough' qui lui s'est récupéré tous les riffs inutilisés (une intro death metal, une basse death à mort), deux solos passant par là, et une batterie ultra linéaire. Ennuyeux donc.


Bon, parlons maintenant du cas Dereck Green : son côté hardcore devient plus lissé, et se conforme désormais plus au style originel de SEPULTURA, même si sa voix reste caractéristique. Certains la trouveront linéaire, mais sa prestation ne s'arrête pas uniquement à de grosses gueulantes (de toutes façons, il ne fait pas le poids face au chanteur historique du groupe) puisqu'il pousse la chansonnette sur 'Sadistic Values', le morceau attrape-belette de l'album. Son chant est lent avec toujours son phrasé particulier qui fait son charme, ce type de morceau aurait été impossible 12 ans en arrière. Sa prestation continuera donc à énerver les aigris et à satisfaire les autres...

Le son de l'album n'est pas mauvais, ce n'est clairement pas une grosse tuerie, mais n'est pas faiblard pour autant ; il reste dans la continuité des productions précédentes.

Ah oui deuxième hic : il faut que SEPULTURA arrête de chapitrer ses albums. Car si sur 'Dante XXI'  ça pouvait se comprendre, sur ce disque c'est inutile, car tous les morceaux sont dans la même lignée sans être redondants et sont relativement courts (seulement trois morceaux de plus de trois minutes et demie)... Ou alors ils n'avaient pas envie de s'emmerder à trouver des titres pour les morceaux qui s'appellent 'A-lex' de 1 à 4, qui sont lents, lourds, sombres, au motif rythmique proche et sans paroles. Bon remarquez que dans ce cas-ci je tolère, car bizarrement l'album s'écoute d'une traite sans ennui, et on remarque à peine ces morceaux 'A-lex'.

Au final, ce SEPULTURA est assez bon, voire même du très bon à condition de ne pas vouloir ni s'attendre au groupe d'il y a 10 ans. La perte du batteur originel est moins douloureux que celle du chanteur originel, même si son absence se fait remarqué. On regrettera un album un poil trop long également...


Site Offciel
MySpace Officiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog