GIUNTINI PROJECT: III (2006) [Heavy-Metal]

Publié le par TopheR

 

 

GIUNTINI PROJECT, qu'est-ce donc ? C'est bien la première question que je me suis posé lorsque j'ai eu l'album entre les mains. Après de brèves recherches sur la toile virtuelle ( merci à Google, au passage ! ), voilà que j'apprends qu'il s'agit en fait du groupe d'un guitariste italien, Aldo Giuntini, qui nous offre ici la troisième partie de son Project... Alors me direz-vous, qu'a-t-il de spécial ce groupe dans la masse des CDs qui sortent chaque mois ? Eh bien, il faut bien avouer qu'il possède un argument de poids en la personne de Tony Martin, vocaliste à la voix d'or et accessoirement ex-chanteur de Black Sabbath. Avouez que ça aide quand même sur le CV d'un groupe... Bon, c'est bien beau, mais ça ne nous en dit pas plus sur l'objet en question, hein ?

Une chose est sûre à la première écoute, ce n'est pas Giuntini qui va révolutionner le genre, car on a affaire ici à un bon Heavy-Metal fortement mélodique, entendu mille fois, mais pourquoi s'en priver quand c'est fait avec passion et autant de maîtrise. Il est clair que les influences sont diverses, et on ne peut s'empêcher de penser à Deep Purple ou Black Sabbath, et ce dès le premier morceau, "Gold Digger", bien speed et enlevé ou la voix de Tony Martin fait des miracles. Et ce n'est pas "Not Connected", le morceau suivant qui va changer la donne. Ce disque n'a rien de révolutionnaire, mais il est tout simplement plaisant et jouissif. Et je dois bien avouer qu'il n'est pas sans me rappeler le style emprunté par Loudness à l'époque de 'Soldier Of Fortune', album que j'avais particulièrement apprécié à sa sortie, il y a bien longtemps...

Peut-être est-ce dû au style de jeu emprunté par Aldo Giuntini, finalement assez proche de celui de Akira Takazaki ( autant en rythmique qu'en solo, d'ailleurs ! ), et de l'excellence des deux vocalistes, aussi. Mais comme tout gratteux qui se respecte, on a droit à 2 instrumentaux que j'ai trouvé assez dispensables, qui ne font que surcharger un album qui n'en avait pas besoin finalement...

Alors si vous cherchez un album de Heavy-Metal bien foutu, mais que comme moi le True-Metal des Hammerfall et compagnie vous saoule, cette galette est faite pour vous !

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article