AFTER FOREVER: Remagine (2005) [ Metal Lyrique & Symphonique]

Un peu plus d'un an après 'invisible circles', voici revenir un des groupes qui a popularisé le metal avec chanteuse lyrique. Et autant dire que ce retour risque de marquer à tout jamais la carrière du groupe hollandais, ça c'est sûr ! 5 ans sont passés depuis la sortie de 'prison of desire', et le remous du départ de Mark Jansen oublié, voici que la bande à Floor semble à nouveau prouver que rien ne pourra arrêter l'ascension de son groupe. Alors qu'en est-il de cette nouvelle galette, la 4e en 5 ans... c'est ce que nous allons voir maintenant !

Donc, comme je le disais plus haut, un peu plus d'un an après le conceptuel et très sombre 'invisible circles', voici arriver une nouvelle ère avec ce 'remagine'... On pourrait d'ailleurs dire qu'il s'agit sans nul doute de l'album de la maturité, offrant un condensé de ce que le groupe a offert de mieux sur ses 3 précédentes oeuvres. Ça commence d'ailleurs très fort avec un 'come', morceau catchy qui remet les pendules à l'heure, ou la belle pousse sa voix mezzo-soprano à l'extrême comme jamais jusque là, c'est dire ! Et dès ce premier morceau, ce qui saute à la gueule, c'est le souci du détail au niveau des arrangements, notamment au niveau des chœurs qui sont véritablement grandioses.

'Boundaries are open' débarque à son tour, et montre un côté plus mélodique qu'à l'habitude, ce qui permet à la belle de montrer toute l'étendue de ses talents, avant l'arrivée du chant death de Sanders Gommans sur 'living shields', qui remet les pendules à l'heure et prouve que le groupe n'a pas perdu la hargne qui l'habitait au début... Et que dire de l'imposant chœur lyrique qui vous file des frissons, mon dieu quel disque !

On se calme ensuite avec la ballade qui s'impose,  'being everyone', premier single évident et qui ne représente pas vraiment l'ambiance de ce nouvel album, mais qui reste un morceau mainstream excellent ! Et dites-vous que le reste du cd est du même acabit... 'attendance', 'free of doubt' ou 'face your demons' vont véritablement vous scotcher, car il n'y a pas vraiment de titres faibles sur la galette, et j'ai ressenti la même chose qu'à la première écoute d'un certain 'prison of desire', c'est dire ! Et la production de Sascha Paeth, toujours aussi excellente, qui englobe le tout est véritablement énorme. Mais ce qui marque le plus, c'est la maîtrise des membres du groupes sur son sujet qui impressionne, notamment grâce à la gigantesque Floor Jansen, accompagnée par Sanders Gommans au chant death, et de Bas Maas au chant clair.

Au final, malgré toute l'admiration que je peux avoir pour Epica & Mark Jansen (entre autres...), ce 'Remagine' est bien supérieur au 'consign to oblivion' de qui vous savez, notamment grâce aux progrès vocaux de la belle Floor, qui reste sûrement la chanteuse qui est restée la plus lyrique du quatuor after forever/epica/nightwish/within temptation, mais ce n'est que mon avis ! Achetez-moi ce disque, car il est tout simplement énorme !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog