MORBID ANGEL: Altars Of Madness (1989) [Death-Metal]

Publié le par TopheR

 

 

Lorsqu'on parle de Death-Metal, même si Chuck Schuldiner est sans nul doute l'inventeur du style avec son groupe DEATH ( qui donnera plus ou moins son nom au style ), on ne peut nier qu'en cette année 1989, ce premier effort de nos Anges Morbides a fait l'effet d'une bombe. Et le plus surprenant, c'est que cet album, 17 ans plus tard sonne encore d'actualité dans la scène extrême d'aujourd'hui, ce qui explique peut-etre le culte de ce 'Altars Of Madness'. D'ailleurs, cet album a souvent été comparé à un autre album cultissime, lui sorti trois ans plus tôt, le 'Reign In Blood' de SLAYER... Même si les albums donnent dans 2 styles différents, on ne peut s'empêcher de les comparer, car ils représentent un peu jusqu'ou un groupe peut et doit aller pour etre considéré comme culte.

Mais remettons-nous dans le contexte de l'époque ! Nous sommes donc en 1989, et la scène extrême est très différente de celle que l'on peut connaître aujourd'hui... Elle est d'ailleurs composée principalement de jeunes loups aux dents longues comme SEPULTURA ( qui va d'ailleurs sortir son 'Beneath The Remains', la même année ), DEATH ou encore OBITUARY...

L'album part d'ailleurs en trombe avec l'énorme "Immortal Rites", qui représente à lui seul toute la violence et la technicité d'un groupe, sans que cela ne devienne brouillon un seul instant. Et on ne peut s'imaginer aujourd'hui l'impact de ce disque, car aucun groupe jusque-là n'avait osé aller aussi loin, et ce n'est pas un hasard si cet album est la bible de chaque Death-Metalleux qui se respecte... Outre le talent incontesté ( et incontestable ) du leader Trey Azagthoth, on ne peut s'empêcher de l'impression qu'à du avoir l'auditeur en écoutant les growls de David Vincent, qui semblaient sortir des profondeurs des enfers, ainsi que celui qu'on cite comme l'inventeur du Blast-Beat, Pete Sandoval, qui martèle ses fûts comme un damné !

Les hits défilent ( "Suffocation", "Chapel Of Ghouls" ou encore "Maze Of Torment" ) et MORBID ANGEL était, on peut le dire maintenant, vraiment un visionnaire, ça ne fait aucun doute. Si vous deviez emmener seulement quelques skeuds avec vous sur une île déserte, nul doute que que ce 'Altars Of Madness' devrait en faire partie !

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article