BLACK LABEL SOCIETY: The european invasion Doom Troopin' Live (2006-DVD) [Metal Sudiste]

Publié le par TopheR

 

 

Est-il nécessaire de présenter Zakk Wylde, guitariste de génie qui a fait ses premières armes auprès d'une légende vivante du metal, Ozzy Osbourne ? Et comme le grand Zakk n'est pas un branleur de manche, pour lui pas question de rester le gentil musicien beau gosse, blondinet aux cheveux longs, qui nous sort sa science sur des albums instrumentaux ennuyeux, comme il en existe malheureusement bien trop...

C'est d'ailleurs l'inverse qu'il a fait avec son groupe, BLACK LABEL SOCIETY, qui nous offre depuis ses débuts un Rock/Metal gras, qui sent bon la bière et la sueur. Ici pas de place pour les chochottes, c'est de Rock burné qu'on est en train de visionner. Et quoi de mieux qu'un Elysée-Montmartre blindé pour faire la fête, hein ? Et le père Wylde commence les hostilités avec un solo rageur, dont lui seul a le secret, pour enchaîner sur un "Stoned & drunk", qui permet de mettre les pendules à l'heure!

On a donc droit à un show de presque deux heures ( 1h50 et des broutilles... ), vraiment très carré avec des musiciens costauds ( dans tous les sens du terme... ) comme le méconnaissable James Lomenzo ( bassiste de feu White Lion, ça vous dit quelque chose? ), qui a pris du muscle, bu beaucoup de bières, avec un look digne de son patron... San oublier non plus qu'un ex-Crowbar martèle les fûts, et qu'un certain Nick Catanese assure la rythmique. Ça joue bien gras, ça picole pas mal, et le public semble aux anges, face à ce groupe qui se donne à fond, sans concession aucune.

Et comme un concert de BLACK LABEL SOCIETY est un pur moment de Rock burné, tout ne peut pas se finir avec un rappel foireux... Le père Zakk y va donc en invitant une dizaine de fans sur scène pour foutre un peu le bordel, prête sa gratte à un chevelu qui se la pète carrément, et finit par envoyer valdinguer les amplis et autres matos scéniques dans le public. Un pur moment de Rock'n'Roll, comme on en fait plus de nos jours!

D'autant plus que les pistes DTS & 5.1 rendent plutôt bien l'ambiance de ce gig parisien, et que des parties du concert de l'Astoria de Londres vous attend pour vous en remettre une couche. Seul bémol, le DVD-bonus est un peu léger avec une interview ( non sous-titrée en français ) et quelques clips... Mais bon, on s'en tape un peu de tout ça, puisqu'au final on a droit à un Live que chaque fan de Southern-Metal bien gras se doit de posséder !

Publié dans DVD & BluRay

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article