I: Between Two Worlds (2006) [Black'n'Roll]

Publié le par TopheR

 

 

Mais que se passe-t-il dans la tête des ténors du Black-Metal, dites-moi ? Eh bien oui, on peut se poser la question, car après Shagrath de Dimmu Borgir qui nous la joue rock'n'roll avec son Chrome Division, voici venir I, le groupe qui risque de devenir la tête de proue d'un genre nouveau, le Black'n'roll !!!
On peut d'ores et déjà dire qu'on a ici affaire à un All-Star Band en puissance, avec rien de moins que Abbath ( Immortal ) au chant, Tc King ( Sahg & ex Gorgoroth ) à la basse, Ice Dale ( Enslaved ) aux guitares, et Armaggeda ( Immortal ) aux drums. C'est pas de la merde, avouez  ! Sans oublier un certain Demonaz ( Immortal ), qui discrètement a participé à l'aventure, en s'occupant des lyrics de ce 'Between Two Worlds'.

 

Et musicalement, me direz-vous, est-ce proche du pseudo du groupe et de l'artwork de ce premier album, épuré à l'extrême ? Et bien pas du tout, et c'est même l'inverse plutôt !
On a même affaire là à l'album le plus jouissif de cette année 2006, et de loin. Imaginez Motörhead & Immortal qui copuleraient ensemble, et vous aurez une idée de ce que peuvent donner les 8 titres de cet album monstrueux. On est d'ailleurs dans le bain dès l'intro de "Storm I Ride", avec ses rythmiques rock qui vous donnent indubitablement envie de taper du pied...Mais le groupe ne se limite pas à un faire un remake de la bande à Lemmy, non ce serait trop facile, puisque notre hurleur norvégien nous rappelle, avec ses vocaux, les heures de gloire de Immortal ( qui lui aussi ne devrait pas tarder à renaître de ses cendres, tel le Phénix )
Et c'est bien ça qui est absolument énorme avec ce concept, car oser mélanger ces 2 styles est un véritable coup de génie, et on peut dire qu'on a ici affaire à un coup de maître.
Malgré un rythme plutôt mid-tempo, il y a une énergie, une jouissance, qui devrait vous bluffer totalement, tout comme moi, conquis dès la première écoute. Comment rester de marbre devant des brûlots comme "Warriors", "Between To Worlds" ou encore "Battalions", ainsi que pour le reste de ce disque ? Nul doute qu'une seule écoute devrait vous convaincre.


Alors à bas les préjugés concernant le Black-Metal qui doit, d'après certains, rester dans l'underground, car qu'on le veuille ou non, c'est devenu un style comme les autres qui se doit d'évoluer, et I vient de le faire de la plus belle des manières !

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article