DISSECTION: Rebirth Of Dissection

 Sorti peu de temps avant le suicide de son leader charismatique, Jon Nodtveidt, voici ce qui est, à n'en point douter, le testament d'un groupe qui restera à jamais comme celui qui aura marqué le black-metal, au meme titre que Immortal ou encore Emperor... Enregistré le 30 Octobre 2004 devant un public acquis d'avance (et on comprend pourquoi!), 'Rebirth Of Dissection' nous montre toute l'étendue du combo suédois qui nous offre ici une véritable leçon, meme si il faut bien l'avouer le seul véritable membre du groupe reste Nodtveidt!

Mais bon, pour un retour sur le devant de la scène, il faut bien avouer qu'il a su, une nouvelle fois, s'entourer de pointures comme Tomas Asklund (ex-Dark Funeral) au drums, Brice Leclerq (ex-Nightrage) à la basse, ainsi que Set Teitan (ex-Aborym) à la guitare, avouez qu'on a vu plus mauvais pedigree, non?

En 15 titres et 1h30 de live, DISSECTION revisite son répertoire avec une maitrise qui frise l'admiration et le respect, et ce dès l'intronisant et cultissime 'At The Fathomless Depths', qui lui nous rappelle au bon souvenir d'un certain 'Storm Of The Light's Bane', enchainé avec l'immanquable 'Night's Blood', qui il faut l'avouer, m'a filé des frissons à la première écoute!

Ce qui fait, à mon avis que DISSECTION a toujours été au dessus du lot, outre son leader veritable sataniste dans l'ame, contrairement à d'autres, c'est cette noirceur qui ressort de ce concert, ou on a vraiment l'impression d'assister à une véritable messe noire, le public faisant office de disciple, réagissant au moindre geste du maitre Nodtveidt, et ou le groupe suédois semble avoir retrouvé cette unité que l'on retrouve aujourd'hui chez bien peu de groupes... Car il faut bien avouer que la musique du groupe n'est pas spécialement facile à retranscrire en live, mais nos 4 gaillards y arrivent sans faiblir une seule seconde et on en redemande!

Qui pourrait rester de marbre face à l'exécution de 'Soulreaper', 'Where Dead Angels Lie', 'Elizabeth Bathori', 'The Somberlain' ou encore ce 'A Land Forlorn' qui clot le show de manière impériale? Pas moi en tout cas, car meme après plusieurs visionnages, je reste toujours sous le charme de ce 'Rebirth Of Dissection', notamment grace à cette piste-son DTS (meme si les pistes Stéréo et Doby Digital 5.1 sont loin d'etre mauvaises), qui retransmet chaque morceau avec une précision déconcertante... Sans compter tous ces signes subliminaux qui apparaissent en transparence durant le show (pentacles, croix sataniques...), véritable clin d'oeil au croyance de Jon Nodtveidt.

Au niveau des bonus, on a droit à une longue et intéressante interview de Jon Nodtveidt, maheureusement non sous-titrée en français, ainsi que le clip de 'Starless Aeons' tiré de 'Reinkaos'... Un dvd inévitable, en tout cas!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog