DECIMATE: 11 Rounds (2006) [Metalcore]

Publié le par TopheR

decimate.jpg

 

 

Nouveau venu sur la scène Metalcore, déjà plus que débordante d'albums et de groupes plus ou moins bons et doués, voici donc venir DECIMATE, qui pour une fois ne vient pas d'Allemagne ou des States, mais d'Angleterre... D'ailleurs celui-ci n'est pas né d'avant-hier puisqu'il avait déjà sorti en 2001 un EP, 'In The Name Of A God', avant ce '11 Rounds', premier album disponible depuis un peu plus d'un an maintenant, qui devrait attirer tout bon fan de Hardcore Metal qui se respecte !

A l'écoute des premiers morceaux de cet album, comme "My Time" ou "Months For A Life", on remarque une nette différence avec le reste de cette scène, depuis 2-3 ans très à la mode que l'on nomme le Metalcore. DECIMATE a un background musical franchement Hardcore ou on sent plus l'influence de Hatebreed que de Killswitch Engage, si vous voyez ce que je veux dire. Sur des rythmiques en béton armé, Matthew Harrisson emmène l'auditeur avec sa voix rageuse redécouvrir un style bien plus engagé et violent qu'on a l'habitude d'écouter ces derniers temps... Ici pas de concession ni de compromis, nos anglais font ce qu'ils aiment, et on se dit finalement que ceux-ci ont du passer leur adolescence à écouter les skeuds de Biohazard, Madball ou encore Sick Of It All, car leur musique respire cette odeur particulière qui émanait de la scène New-Yorkaise des 90's, qui s'est bien dissipée depuis...

Mais à l'image d'un Heaven Shall Burn, DECIMATE y a inclus des influences bien différentes, comme sur ce "Forever Alone", qui avec ce riff d'intro et ce chant caverneux ne peut que rappeler le Death mélodique suédois, ça ne fait aucun doute ! On remarque d'ailleurs sur un morceau comme "Still Hope For Me" avec quelle facilité le groupe semble avoir assimilé ses différentes influences pour se les accaparer, et ça mérite bien un peu de considération, avouons-le. Notamment quand le groupe nous offre des brûlots comme "Life Fade Away" ou bien "2 Steps", que chaque jeunot qui croit avoir découvert le Hardcore avec Lamb Of God ou Chimaira devrait écouter au moins une fois...

 

Alors certes, DECIMATE avec ce '11 Rounds' ne va pas révolutionner ni le Metalcore ni son lointain cousin le Hardcore (et encore moins le Metal traditionnel), mais nous offre simplement un album correct qui devrait satisfaire les aficionados du genre, et c'est bien l'essentiel, non ?

 

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article