DECLINE OF HUMANITY: Corrosive (2007) [Thrash-Core]

Publié le par TopheR

decline_of_humanity_corrosive.jpg

 

 

La scène Metal française n'a pas à souffrir de quoi que ce soit depuis un certain temps, car dans bien des styles différents, elle vaut largement  ses consœurs américaines et nordiques. Alors certes, le public français est encore timide avec sa propre scène, et c'est peut-être pour ça notamment que des groupes énormes comme Gojira finissent par se vendre à l'étranger... Quelle dommage !

Nous voici donc avec le dernier venu, qui n'en est pas vraiment un finalement, puisque DECLINE OF HUMANITY existe depuis 1999. Auteur de 2 démos ( 'Biclorocky' en 1999 & 'Explicit Liar' en 2003), le groupe finira finalement par splitter suite à des divergences musicales en 2004... Les membres du groupe, séparés amicalement, continueront donc leur bonhomme de chemin chacun de leur côté, en jouant dans divers groupes (Drowning, Ashura...), tout en ne se perdant pas de vue. Et finalement, l'envie de rejouer ensemble prenant le dessus, nos frenchies ont donc remis le couvert, et les voici officialiser la chose avec un EP 6 titres, 'Corrosive', première mise en bouche avant un premier album pour bientôt...

Alors qu'en est-il alors de ce 'Corrosive'? Eh bien, on peut dire que celui porte bien son nom, car DOH n'est pas du genre à faire dans la dentelle avec un Thrash-Core des familles que n'aurait pas renié le  The Haunted période 'Made Me Do It' ou 'One Kill Wonder'. On a donc là une base Thrash oû viennent se greffer des influences Death & Hardcore. Alors que le groupe Suèdois cité ci-dessus semble s'être bien calmé avec un 'The Dead Eye' décevant, nos p'tis gars sont là pour prendre la relève, et ça s'annonce plutôt bien. On avait oublié à quel point c'était bon d'écouter ce Metal énergique et violent ou ces rythmiques rapides et lourdes ne seront pas sans vous rappeler la Bay Area d'antan, emmené par un chanteur qui oscille sans arrêt entre chant Death et Core, qui n'est pas sans nous rappeler un certain Pete Dolving, ancien chanteur de... The Haunted évidemment !

Que ce soit le très rapide "Cult Of Blood" qui ouvre le disque, ou des morceaux plus posés ( toute proportion gardée quand même...) comme "Galaxy Express", qui permet au groupe d'y incorporer des ambiances plus posées, on peut dire que cet EP 6 titres est une vraie réussite, qui va prouver avec quel brio le groupe maîtrise son sujet, notamment grâce à une production puissante et forcément excellente, car DECLINE OF HUMANITY a enregistré au Wallnut Groove Studios, studio qui a vu des groupes comme Carnival In Coal ou DSK passer précédemment.

 

Alors si vous avez envie d'écouter un disque qui n'est finalement là que pour vous botter le cul, nul doute que ce 'Corrosive' est fait pour vous. En tout cas, une sacrée carte de visite avant un premier véritable album qui devrait tenir ses promesses, s'il est à l'image des 6 titres proposés ici !

Publié dans album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article