OF LEGENDS: Stranded (2011-Season Of mist)[Mathcore]

par Guillaume  -  29 Avril 2011, 17:10  -  #chroniques D'aujourd'hui (2011)

 

Of Legends-Stranded

 

 

 

 

Fruit de Luis Dubouc, fondateur et unique membre de The Secret Handshake (electro-pop); OF LEGENDS est un projet metal qu'il a composé seul mais pour lequel il s'est octroyé les services du batteur Travis Orbin du groupe Periphery (donc un musicien chevronné dans les polyrythmies). Inutile de s'étendre plus longtemps sur cet EP d'une durée d'environ 25 minutes. Si vous cherchez un ersatz de Meshuggah période "Nothing" ou "Catch 33" (le coté expérimental en moins, il faut bien l'avouer!) vous allez etre servis, sinon passez votre chemin!

 

 Chaque titre est composé grosso-modo d'un riff de 2/3 notes qui tourne en boucle; puis interrompu par un autre qui constitue le refrain. Décrit comme ça ce n'est pas très aguichant, mais c'est pourtant loin d'etre mauvais. Du moins, c'est "In Your Face" indéniablement.

Appuyé par une production lourde (qui me rappelle celle de "Aleph" des français de ????), "Stranded" constitue un premier essai honorable et efficace. Pas de quoi crier au génie non plus, les rythmiques sont quasiment toutes similaires, en mid-tempo, et le chant ne varie juste jamais. Ce qui constitue tout à fait le genre d'album qui- si vous avez l'idée de le faire tourner avec un ami qui n'écoute pas du tout de metal- attirera les railleries du type "On vient pas de l'écouter cette chanson? Enlève le repeat !" 

Les changements de rythmes se comptent sur les doigts d'une main, à l'exemple de quelques blast-beats ('Cannibal King', 'The False God'), ou d'une petite incartade un peu plus traditionelle et bienvenue sur le titre 'Consecro'.

 

Quand Meshuggah donne dans l'hypnotisme par la réccurence de ses riffs qui tournent en boucle; OF LEGENDS évite de justesse le soporifisme grace à la courte durée de ses morceaux. Car sur la longueur, la lancinance des riffs melée à la linéarité du chant exaspère... Vocalement, Luis Dubouc n'a visiblement pas compris ce qui contribuait grandement à la puissance de Meshuggah: le travail rythmique omniprésent de Jens Kidman.

Travis Orbin s'impose ici comme un batteur créatif, n'hésitant pas à sortir des sentiers battus du metal dit "mathématique" avec des roulements inspirés. Néanmoins, 'Stranded' offre un bon défouloir empli de riffs simples mais rentre-dedans, soutenu par des rythmiques franchement féroces.

 

Qu'importe si l'album passe bien ou non sur la longueur, si vous piochez quelques titres en random, vous tapperez irrémédiablement du pied et c'est déjà pas si mal. Espérons juste qu'en affinant davantage son ouvrage à l'avenir, 0F LEGENDS proposera un prochain album plus varié!


Myspace Officiel 

Horoscope 14/06/2011 13:09



Je trouve votre site génial, je vous souhaite plein de succès car vous le méritez, bonne continuation et encore bravo pour ce superbe
site !