RAUNCHY: A Discord Electric (2010-Lifeforce records)[Modern Metal]

raunchy a discord Electric

 

 

Drôle de phénomène, cet album.

 Plutôt estampillé par le passé dans le registre indus/thrash mélodique, RAUNCHY semble franchir un cap supplémentaire dans le mélange des genres. Mais à trop mélanger, ne risque-t-on pas d'aboutir à une confusion des genres, justement?

 

A l'écoute de 'A Discord Electric', ce qui saute aux oreilles de prime abord (pour ne pas être contesté par la suite!), c'est que le groupe Danois a constamment le cul non pas entre deux mais trois chaises minimum. Autant vous dire que l'exercice est périlleux.

 La cohérence de l'album en est indéniablement affectée; même s'il faut admettre que l'ensemble est très très bien fichu et jouit d'une grosse production de Jacob Hansen. Mur de grattes, nombreux samples (constants) intégrés à merveille dans le mix global, chant puissant (dont le timbre rappelle celui de Mark Hunter de Chimaira pour les parties hurlées); tout est réuni pour nous en mettre plein les oreilles et -à défaut de qualité- d'au moins nous mettre une petite claque sonore.

 Mais allez donc essayer de comprendre la démarche de RAUNCHY!

Quelle frange du public metal souhaitent-ils atteindre? Surfant allègrement sur le registre thrash/power metal aux grooves plutôt efficaces puis chevauchant la minute suivante une vague de pop/guimauve avec des samples patauds; c'est non seulement risqué mais surtout d'un goût douteux. La palme de la niaiserie assumée est décernée au titre 'Big Truth' (http://www.youtube.com/watch?v=0qm4m0D25Do) que l'on croirait extraite d'un film musical de Disney.

 Pas besoin d'aller chercher très loin, RAUNCHY semble suivre cette mode "emo/machin core" qui depuis des années connaît un essor considérable. Juste insupportable sur quasiment toutes les parties en chant clair qui arrivent comme une moumoute entière dans un bol de soupe; 'A Discord Electric' fait preuve d'un goût douteux et laisse cette désagréable impression d'avoir entre les mains un produit dont la finition est bonne mais l'utilité nulle.

A vrai dire, même amputé de ces refrains horripilants cet album n'aurait pas marqué le paysage du metal car même les parties les plus pêchues ne laissent pas une forte impression, malgré quelques bonnes idées et le soutien de samples de bonne facture.

 

Trop agressif pour passer la radio et trop pop pour être considéré par la confrérie des metalleux, 'A Discord Electric' aura bien du mal à trouver sa place. Une chose est sûre, ce ne sera pas sur mes étagères à cds.


 

MySpace Officiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog