CRADLE OF FILTH: 'Existence Is Futile', 13e album en Octobre 2021 en détails...

Publié le par TopheR

 

Que l'on aime ou que l'on déteste CRADLE OF FILTH, personne ne peut nier que Daniel Lloyd Davey plus connu sous le patronyme de Dani Filth, dernier membre fondateur du groupe depuis sa création en 1991, a su mener sa barque depuis 30 ans. Le vétéran de la scène Metal extrême Britannique a depuis toujours subi les foudres du public Black-Metal, le considérant comme un traître à la cause du style ( un peu comme Dimmu Borgir, que j'ai personnellement toujours préféré à COF ), en incorporant dans sa musique des éléments extérieurs comme des nappes de claviers omniprésents, du chant féminin ou le chant si particulier et crispant de son leader...

CRADLE OF FILTH sortira donc son nouvel et 13e album, 'Existence Is Futile' le 22 Octobre 2021 via Nuclear Blast. Enfanté pendant le confinement de 2020, les membres du groupe se sont réunis dans les Grindstone Studios dans le Suffolk de nouveau avec le producteur Scott Atkins, connu pour avoir bossé avec des groupes comme Devilment, Benediction ou encore Vader. Cette nouvelle offrande sera composée de 12 titres pour une durée de 54 minutes ( hors pistes bonus ), et sera l'occasion de voir à l'œuvre la nouvelle claviériste du groupe, Anabelle Iratni, connue à travers des projets antérieurs comme Veile ou encore Devilment avec Dani Filth notamment. Elle a d'ailleurs fait ses débuts avec COF en Mai lors d'un LiveStream, et remplace Lindsay Schoolcraft partie en Février dernier vers d'autres horizons.

En attendant la sortie de l'album, CRADLE OF FILTH vient de mettre en ligne un premier single, "Crawling King Chaos" sur tous les réseaux connus que je ne vous ferais pas l'affront de vous détailler ici ainsi qu'un clip-vidéo que vous pourrez visionner ci-dessous. Celui-ci a été réalisé par Vincente Cordero, et les fans de longue date reconnaîtront l'apparition de l'acteur Doug Bradley, immortalisé dans la saga Hellraiser ou il campait le Bad Guy absolu, Pinhead. Ami de longue date du groupe, Bradley a aussi participé au titre "Suffer Our Dominion", ainsi qu'au bonus-track "Sisters Of The Mist" qui est la conclusion de la trilogie "Her Ghost In The Fog", débutée il y a plus de 20 ans sur le mythique 'Midian'.

Dani Filth détaille ce nouvel album en ces mots:

« L'album parle d'existentialisme, de terreur existentielle et de peur de l'inconnu. Le concept n'a pas été créé par la pandémie. Nous l'avions écrit bien avant que cela ne commence, mais la pandémie n'est que la pointe du coton-tige dans la direction que prend le monde, vous savez ? Je suppose que le titre, 'Existence Is Futile', semble un peu morbide. Mais encore une fois, il s'agit plutôt de reconnaître cette vérité et de dire que tout est permis parce que rien n'a vraiment d'importance, ce qui imite la maxime de l'occultiste Aleister Crowley. Nous savons tous que nous allons mourir, alors autant profiter de la vie pendant que nous la possédons. Le dernier morceau de l'album, "Us, Dark, Invincible", fait vraiment comprendre ce point. De plus, l'artwork de ce disque a été créé par le visionnaire letton Arthur Berzinsh, qui a également habillé les deux derniers albums, et cela sent aussi l'extrêmement beau mais aussi l'apocalyptique.

C'est très confortable d'enregistrer avec Scott Atkins. Vous savez, il est très libre et facile avec la façon dont il me parle. Il n'y a pas de flatterie; nous sommes de bons amis et nous pouvons parler l'un à l'autre comme on veut. Son studio n'est pas loin de chez moi. C'est à la campagne, donc pendant le confinement, j'ai pu me déplacer vers et depuis le studio. Nous avions moins d'heures pour travailler. Nous n'avions plus rien que nous ne pouvions pas faire. Il n'y avait pas de pubs dans lesquels nous pouvions nous installer à l'heure du déjeuner, c'était juste du travail, du travail, du travail. Et c'était agréable, détendu et, heureusement, le confinement en Angleterre s'est bien passé, car nous avons eu un temps fantastique cette année. 

Nous avons eu l'occasion de vraiment creuser profondément et travailler dur sur les morceaux et, si nécessaire, réécrire des parties, ce que nous avons fait. J'ai certainement réécrit des parties et je n'ai aucun scrupule à ce que Scott dise que ce n'est tout simplement pas assez bon par rapport à toutes les autres chansons de l'album. Mais je dirais que ce n'est pas très différent de 'Cryptoriana-The Seductiveness of Decay', le disque précédent. Ce n'est pas aussi complexe. Cet album parle de terreur existentielle. La menace de tout. La fin du monde, la fin de sa vie, la peur existentielle. Un peu d'espoir, je suppose là-dedans. C'est un disque de CRADLE OF FILTH. Les chansons sont fortes. Elles sont extrêmes, mais c'est un mélange de tout. »

 

01. The Fate Of The World On Our Shoulders
02. Existential Terror
03. Necromantic Fantasies
04. Crawling King Chaos
05. Here Comes A Candle… (Infernal Lullaby)
06. Black Smoke Curling From The Lips Of War
07. Discourse Between A Man And His Soul
08. The Dying Of The Embers
09. Ashen Mortality
10. How Many Tears To Nurture A Rose?
11. Suffer Our Dominion
12. Us, Dark, Invincible
13. Sisters Of The Mist (Bonus track)
14. Unleash The Hellion (Bonus track)

Publié dans Nouvelles Metalliques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article